10/05/2008

kilzone 2

Dès la conférence de cette première édition du PlayStation Day terminée, l'auditoire était invité à tâter les prochains jeux en démonstration pour les machines Sony. Il fut pour le moins difficile de se frayer un chemin vers la borne de Killzone 2, le prochain FPS développé par le studio hollandais de Guerrilla. L'étroitesse du stand n'avait d'égal que le nombre réduit de bornes de jeu (seulement 3). Après une bonne demi-heure d'attente, nous avons pu approcher la bête pour vous livrer nos impressions sur cette version pré-alpha.

Killzone 2

La démo d’une dizaine de minutes nous plonge directement dans l’action. Escorté par une escouade de 5 soldats, on progresse dans une zone urbaine/industrielle infestée d’ennemis, les fameux Helghast. Armé de son fusil mitrailleur, on dézingue à tout va, éliminant les adversaires qui se mettent en travers de notre chemin par groupes de deux ou trois individus. Quelques mètres plus loin, un soldat tombe sous les balles adverses et un autre tente de le réanimer avec un massage cardiaque. Peine perdue, le pauvre gars ne s’en sortira pas. On déboule ensuite sur une grande place où nos ennemis nous bombardent à grands coups de mortier. Heureusement que de nombreux murets sont dans les parages, car sans couverture, c’en serait fini de nos forces. Entre deux salves, on tente une progression ou une riposte. Ca ne sert pas à grand-chose mais ça défoule. A l’approche d’un pont, le feu ennemi se fait plus nourri. Ces salauds ont installé une mitrailleuse lourde et nous canardent sans relâche. Un nouvel objectif nous est alors donné. Il faut faire sauter le pont. A une dizaine de mètres devant nous se trouve un lance-roquettes abandonné au sol. Grosse montée d’adrénaline pendant le rush à découvert et retour à l’abri pour recharger l’engin. Quelques secondes plus tard, le pont n’est plus et les défenses Helghast sont un mauvais souvenir de plus…

Aperçu Killzone 2 Playstation 3 - Screenshot 17Je préfère mourir pour une cause juste que vivre pour rien.

La brèche dans les défenses ennemies n’a pas amoindri leur force pour autant. Voilà d’ailleurs que des renforts déboulent par vagues d’une dizaine d’unités. Impossible de les éliminer assez rapidement, même avec l’emploi de la visée zoomée. La grenade est l’option la plus adéquate pour ce genre de situation. Le résultat est propre et sans bavure. En contournant le front, on se rend compte qu’une véritable bataille rangée nous attend. Chaque camp est barricadé derrière des abris de fortune et ne tente que rarement une sortie à découvert. Jusqu’ici, la musique et l’ambiance sonore du titre nous plongent plus profondément dans ce conflit d’un autre temps. Les interactions entre les soldats sont au cœur de ce Killzone 2. Ordres, couvertures et entraide, le dada du studio Guerrilla (on se souvient de leur Shellshock pour ça) met l’accent sur l’humanisation des conflits. Là l’exemple parfait saute aux yeux lorsqu’un objectif est hors d’atteinte. Un soldat vous propose de faire la courte échelle et quelques secondes plus tard c’est à vous de l’aider à grimper pour vous rejoindre. Les objectifs sont indiqués à l’écran par un petit réticule affichant la distance jusqu’à ce nouveau point de contrôle. Les combats et les situations s’enchaînent (progression, tenue d’une zone en attendant des renforts, protection d’un ingénieur), jusqu’à ce que l’on arrive dans une petite guérite de commandes. Ici, face à une roue d’acier on découvre ébahi un nouvel élément de gameplay ! Pour actionner cette vanne en forme de roue, il faut utiliser le Sixaxis comme un volant. Bon début, pourvu que le titre fourmille de petites pépites comme celle-là !

Aperçu Killzone 2 Playstation 3 - Screenshot 18Il sera bien entendu possible de défourailler sous une pluie de débris.

Graphiquement, Killzone 2 est beau, c’est indéniable, mais une sorte de flou permanent (motion blur ?) nous retiendra de crier au génie. A l’instar du premier opus sur PlayStation 2, recouvert d’un grain vidéo horrible, Killzone 2 prend le parti de proposer une image stylée à défaut de la rendre lisible. A titre d’exemple, sachez que chaque balle tirée produit une certaine quantité de fumée en sortie de canon. Le hic, c’est que si vous faites feu avec un fusil mitrailleur en mode zoom, la fumée vous empêche de voir votre cible, après seulement deux balles tirées. Immersion à l’extrême ou fausse bonne idée, à vous de voir. Quoi qu’il en soit, Killzone 2 est un jeu à ambiance comme on en fait peu, marchant sur les traces d’un Call Of Duty 4, l’une des meilleures ventes de l’année 2007, excusez du peu.

Aperçu Killzone 2 Playstation 3 - Screenshot 19 Aperçu Killzone 2 Playstation 3 - Screenshot 20 Aperçu Killzone 2 Playstation 3 - Screenshot 21

Aperçu Killzone 2 Playstation 3 - Screenshot 22 Aperçu Killzone 2 Playstation 3 - Screenshot 25 Aperçu Killzone 2 Playstation 3 - Screenshot 26

18:00 Écrit par pgm better game dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/05/2008

Xbox 360 : le lecteur Blu-ray se précise

x360_bd

Malgré les nombreux démentis de Microsoft, la rumeur du Blu-ray sur Xbox 360 est aujourd'hui clairement relancée. Le HD DVD étant désormais officiellement mort, Microsoft pourrait rapidement se tourner vers le support haute définition de Sony. Une information publiée par le magazine en ligne DigiTimes semble confirmer cette hypothèse. Selon un article du journal chinois Economic Daily News, la société Pegatron Technology (une filiale d'Asus) aurait remporté un appel d'offres afin de produire un nouveau modèle de Xbox 360 équipé du fameux lecteur Blu-ray. Contrairement aux précédentes informations, il ne serait pas question d'un accessoire vendu séparément, mais bel et bien d'une console incluant le Blu-ray. Toujours selon les mêmes sources, Microsoft pourrait profiter de la période lucrative des fêtes pour lancer son nouveau modèle. Encore une fois, rien n'est officiel, mais on ne devrait plus tarder à mettre le fin mot à cette histoire.

16:27 Écrit par pgm better game dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/04/2008

prototype

Éloignez les enfants et les âmes sensibles, Alex Mercer débarque. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il a des manières de table qui pourraient vous dégoûter à vie des spaghettis bolognaises ce qui serait bien dommage.

Prototype
Il va falloir faire une petite place au Panthéon des héros du jeu vidéo pour y accueillir prochainement un nouvel occupant. En effet, Alex Mercer, personnage principal de Prototype, parviendra sans aucun doute à frapper les esprits de ceux qui s'adonneront à ce jeu d'action à la troisième personne et devrait atteindre rapidement une notoriété qui n'aura rien à envier à celle de Sam Fisher, Dante et consorts. Attention cependant, Sieur Mercer n'est pas l'un de ces héros qui lavent plus blanc et défendent la veuve et l'orphelin selon des règles implicites de fair-play et de respect de ses ennemis ainsi que des passants innocents. Non, c'est un anti-héros pur jus qui considère que la fin justifie les moyens, même si lesdits moyens passent par la mise en pièce de civils sans défense. Ça ne rigole pas. Prototype se déroule dans un New York très contemporain et fidèlement retranscrit. Le scénario imagine qu'une épidémie déferle sur la ville. Symbolisée par une vapeur rouge, elle transforme peu à peu les habitants en succédanés de zombis comme on les aime : très putrides, très forts et très stupides mais surtout très nombreux. Voilà pour un pan de l'adversité qu'affrontera le joueur de Prototype. A cela s'ajoute l'armée, bien décidée à ramener le calme dans la ville et se donnant les moyens de sa politique. Les soldats sont armés jusqu'aux dents et ils tirent sur tout ce qui n'obtempère pas. De plus, il sont soutenus par des escouades d'hélicoptères de combat et des blindés. Toutes ces forces militaires représentent l'autre groupe ennemi.
Aperçu Prototype Playstation 3 - Screenshot 7Alex et son bras bolognaise ne vont pas se laisser tanner par un petit char d'assaut.

Et devinez qui on trouve au beau milieu pour compléter le tryptique ? Alex Mercer, effectivement. Lui s'est réveillé un matin dans une ruelle de la grande ville et il n'a depuis lors plus qu'un but : retrouver la mémoire et découvrir d'où lui viennent ses pouvoirs formidables qui le hissent au-dessus du reste de l'Humanité, aussi bien au sens propre qu'au figuré. Jugez plutôt : il peut courir sur la façade d'un immeuble et atteindre ainsi le toit des plus hauts buildings. Il peut, à l'inverse, s'élancer dans le vide, quelle que soit la hauteur apparemment, et atterrir sans encombre pour lui. Pour le macadam à l'endroit de l'impact, par contre, c'est une autre histoire. En gérant convenablement ses sauts, le joueur pourra même redonner une implusion et partir dans un vol plané permettant à Alex de rejoindre des endroits éloignés. Mais ZE particularité de ce personnage, est de pouvoir absorber le corps de ceux qui vivent autour de lui. Oui, vous avez bien lu. Et, en plus d'en faire un personnage tout à coup nettement moins sympathique qu'on aurait pu l'imaginer, croyez-nous quand on vous dit que cette phase ne donne pas vraiment dans le conte pour enfant. En général, il s'empare de sa proie, la tabasse jusqu'à la tuer et dès lors des filaments noirs sortent de son corps pour se planter dans le cadavre et le faire entrer dans Mercer. Si les visions qui vous viennent à la lecture de ces quelques lignes vous semblent un rien effrayantes, attendez de les voir accompagnées des bruitages de chairs maltraitées... C'est quand même un peu gore. Pour citer une pub bien connue histoire de détendre un peu l'atmosphère : "Mais pourquoi est-il aussi méchant ?".

Aperçu Prototype Playstation 3 - Screenshot 8Le moins que l'on puisse dire c'est que le chaos va vite régner en ville.

Tout simplement parce que, comme nous le disions plus haut, Mercer veut faire la lumière sur ses origines. Or, l'opération d'assimilation qu'il exécute d'une simple pression d'un bouton de la manette dès que le besoin s'en fait sentir lui permet d'assimiler l'ADN de ses victimes, leur masse corporelle mais aussi leur mémoire. Et le jeu suivant un scénario mené dans les règles de l'art, le but des missions qui seront proposées tiendra à assimiler certaines personnes bien déterminées qui connaissent une partie du passé d'Alex Mercer. Mais bon, dites-vous bien que si vous passerez beaucoup de temps à fusionner avec votre prochain, ce sera essentiellement pour regagner de la santé ou lui voler son apparence. Précisons qu'il existe deux manières diamétralement opposées de réussir vos missions dans Prototype. Soit vous y allez franchement en mettant la ville à feu et à sang et en lançant des voitures sur vos adversaires quand vous ne les coupez pas en deux. Soit vous absorbez un quidam, vous vous transformez pour lui emprunter ses traits dans une ruelle déserte puis vous pousuivez votre progression au grand étonnement de vos ennemis persuadés de vous avoir perdu. Et c'est pour cela qu'il vaut mieux mener la métamorphose une fois que vous serez seul. Sinon, les adversaires pourraient vous voir et continuer à vous courir après. Cette deuxième tactique peut être intéressante quand, comme nous en avons eu la démonstration, vous prenez l'apparence d'un commandant de l'armée. En tant que chef, vous pourrez alors ordonner une attaque aérienne sur un tank qui vous bouche le passage ou, plus simplement, représente un trop grand danger pour vous.

Aperçu Prototype Playstation 3 - Screenshot 9I know Kung Fu...

Même sans avoir recours aux avantages que lui confère son mimétisme, Alex Mercer est loin d'être démuni. En tout, Prototype proposera plus de 150 mouvements et pouvoirs à débloquer. Par exemple, à condition qu'il ait absorbé suffisamment de masse corporelle, le personnage peut se recouvrir d'une épaisse carapace. Il sera également capable de se rendre furtif ou, plus efficace mais plus coûteux en énergie donc plus limité dans le temps, carrément invisible. D'autres pouvoirs sont infiniment plus offensifs comme les griffes géantes que Mercer peut faire pousser au bout de ses mains. Non seulement celles-ci sont-elles redoutables au corps-à-corps mais, quand Mercer plante ses mains dans le sol, il peut les faire ressurgir à quelques mètres de là, pour empaler ses ennemis. Niveau pouvoir, on pourrait également citer la capacité d'allonger ses bras pour frapper des adversaires encore éloignés ou de passer en vision infrarouge pour les niveaux de nuit. Tout cela s'inscrit parfaitement dans la très grande liberté d'action sur laquelle repose le jeu. Il n'y a pas de niveaux, pas de zones fermées. Des le début, on peut aller n'importe où dans Manhattan. Mercer peut également s'emparer de n'importe quel véhicule. Et reconnaissons qu'il est bien pratique, quand on est attaqué par un hélicoptère Apache, de sauter dessus, d'entrer dans le cockpit, d'assimiler les deux loustics qui se croyaient bien à l'abri dans leur libellule et d'utiliser l'appareil pour éliminer tous ceux qui tenteraient de nous empêcher d'atteindre notre objectif. Moralement discutable, mais pratique.

Aperçu Prototype Playstation 3 - Screenshot 10Puisque je vous dis que I know Kung Fu

Nous conclurons en disant que le contenu et le traitement de Prototype devrait satisfaire même les plus exigeants d'entre nous. La seule critique qu'on serait tenté d'émettre, c'est que la version Xbox 360 que nous avons pu voir durant le grand raout organisé par Sierra n'était pas parfaite au niveau graphique. Certaines collisions nous ont semblé perfectibles et une meilleure gestion des lumières permettrait sans doute à ce titre très attendu de se hisser au niveau des pointures de la production actuelle. Toutefois, nous sommes certains que ces petites remarques n'auront plus lieu d'être au moment du lancement prévu pour la fin de l'année sur 360, donc, mais aussi sur PS3 et PC.

 


 

Aperçu Prototype Playstation 3 - Screenshot 11 Aperçu Prototype Playstation 3 - Screenshot 12 Aperçu Prototype Playstation 3 - Screenshot 13

08:44 Écrit par pgm better game dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/04/2008

la memoir dans la peau en jeux

Il nous aura fallu tout tenter, jusqu'à risquer nos vies et dessouder des tripotées d'hommes de main en costard, mais au final, nous sommes tout de même parvenus à faire main basse sur une version preview de La Mémoire Dans La Peau. Et force est de constater que cela en valait la chandelle, car l'adaptation vidéoludique des premières aventures pelliculées de Jason Bourne ne manque pas d'intérêt, et encore moins de punch. Jouant la carte de l'action pure, le titre pourrait bien mettre à mal l'idée si répandue - à plus ou moins juste titre d'ailleurs - que les jeux à licence ne sont tous que d'immondes tas de pixels assemblés au petit bonheur la chance.

La Memoire Dans La Peau
Cette adaptation du film La Mémoire Dans La Peau, lui-même adapté d'un roman de feu Robert Ludlum, nous la devons au studio High Moon, parents du sympathique Darkwatch. Les bougres se sont tout de même sérieusement lâchés. Happé dès les premières secondes dans une tornade d'action frénétique habilement mise en scène, le joueur n'aura pour ainsi dire plus aucun moment de répit jusqu'à la fin de l'aventure. Une aventure qui s'efforce d'ailleurs d'explorer des faits que le film se contentait vaguement d'évoquer. Voilà indubitablement un premier plus pour le fan qui, sans avoir lu les romans, s'interrogeait probablement sur ce qui avait conduit Bourne au ratage, à son assassinat manqué et à son amnésie. Le jeu s'articule donc principalement autour d'un bon nombre de flash-backs qui font la lumière sur des événements de la vie du personnage. Le reste retraçant quant à lui certaines des séquences les plus marquantes du long métrage, telle la fuite de l'ambassade américaine.
Aperçu La Memoire Dans La Peau Xbox 360 - Screenshot 18Ce Jason Bourne n'a certes pas les traits de Matt Damon, mais il en possède néanmoins le talent.

Bref, tout un tas d'occasions pour High Moon Studios de nous plonger dans une succession de gunfigths bien nerveux et de distributions gratuites de mandales. Le tout bénéficie d'un enrobage cinématographique très prononcé qui évoque avec justesse les films que nous connaissons. Caméra tremblotante, zooms, fréquents changements d'angles lors des corps à corps et nombreuses cut-scenes plus ou moins interactives sont autant de moyens de dynamiser des combats dont la violence apparaît alors délicieusement brute. Si les fusillades sont elles aussi très énergiques et évoquent à certains égards ce que Kane & Lynch aurait pu nous offrir s'il avait bénéficié d'un peu de finition, le jeu se distingue surtout par sa gestion des corps-à-corps. Ainsi, lorsque vous vous rapprochez suffisamment d'un ennemi, la caméra se positionne automatiquement sur le côté, et le titre de prendre l'allure de jeu de combat. Vu de côté, Bourne enchaîne les coups avec précision, exactement comme dans le film.

Aperçu La Memoire Dans La Peau Xbox 360 - Screenshot 19Tiens, va donc ramasser tes dents !

Le système de combat pourtant, ne repose que sur trois touches et donc trois mouvements de base : une attaque légère, une puissante ainsi qu'une parade. Mais en combinant et jouant habilement de celles-ci, vous accéderez néanmoins à une bonne petite palette de mouvements. D'autant que les développeurs ne s'en sont pas tenus à ce système efficace, mais rapidement redondant. En fait, pour chaque ennemi démonté, la jauge d'adrénaline placée dans le coin inférieur droit de l'écran augmente en conséquence. Celle-ci est divisée en 3 sections qui vous donnent chacune la possibilité d'effectuer une attaque spéciale en usant de l'environnement. Engagé au corps-à-corps près d'une rambarde, il vous sera ainsi possible de faire s'envoler votre assaillant, plus loin et plus haut que Jean-Jacques Goldman lui-même ne pourrait le concevoir. Posté près d'un distributeur de boissons, il est probable que votre adversaire du moment ne fasse plus qu'un avec les canettes une fois l'attaque lancée.

Aperçu La Memoire Dans La Peau Xbox 360 - Screenshot 20M'accorderez-vous cette danse ?

Les possibilités sont multiples, les finish moves variés et le joueur avide de sensations fortes aura finalement du mal à se lasser de ses mises à mort sauvages. Mieux, avec une barre remplie au maximum, vous pourrez même fracasser les crânes de trois ennemis en même temps, lors d'une séquence de QTE dantesque. Précisons en outre que ce système de combat s'applique également aux gunfights, et qu'on pourra donc observer Bourne dégommer du méchant d'un tir bien ajusté. Quoi qu'il en soit, tout dans le jeu suinte la rage, la brutalité, le moindre affrontement se muant illico en un ballet mortel, mais l'ensemble n'en garde pas moins une dimension presque chorégraphique.

Aperçu La Memoire Dans La Peau Xbox 360 - Screenshot 21Dans le feu de l'action, prenez garde à ne pas loger de bastos dans le crâne d'un innocent.

Et si La Mémoire Dans La Peau reste un titre fondamentalement bourrin, abusant volontairement des ficelles grossièrement décrites dans les lignes précédentes, on appréciera tout de même la variété des situations. Bourne devra ainsi échapper à un hélicoptère en maraude, vaincre au corps-à-corps un boss lors d'un échange musclé découpé en plusieurs séquences successives, ou participer à des fusillades dans les lieux publics évidemment fréquentés par des civils, civils qu'il faudra bien évidemment éviter de refroidir. Les seuls petits sujets de grief et d'inquiétude viennent de la relative rigidité du héros lors des phases de shoot ainsi que de la résistance quasi surhumaine des ennemis. Ces derniers se montrent effectivement difficiles à battre, car à moins d'enchaîner les tirs à la tête, il vous faudra parfois leur lâcher des chargeurs entiers dans le buffet. Même constat pour les échanges de baffes qui tendent parfois à trop traîner en longueur. On attendra tout de même de disposer d'une version finale avant de se prononcer sur ce que sera La Mémoire Dans La Peau. En l'état cependant, il est évident que les petits gars de High Moon s'apprêtent à nous livrer un jeu d'action sévèrement bourné et excessivement sexy, ne serait-ce que par l'efficacité de sa mise en scène.

 


 

Aperçu La Memoire Dans La Peau Xbox 360 - Screenshot 22 Aperçu La Memoire Dans La Peau Xbox 360 - Screenshot 23 Aperçu La Memoire Dans La Peau Xbox 360 - Screenshot 24
Aperçu La Memoire Dans La Peau Xbox 360 - Screenshot 25 Aperçu La Memoire Dans La Peau Xbox 360 - Screenshot 26 Aperçu La Memoire Dans La Peau Xbox 360 - Screenshot 27

13:07 Écrit par pgm better game dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/04/2008

EA annonce l’arrivée d’un nouvel Harry Potter

EA annonce l’arrivée d’un nouvel Harry Potter

Harry Potter Et Le Prince De Sang-Mêlé 

Electronic Arts et Warner Bros viennent d'annoncer l'arrivée sur tous les supports du moment (Nintendo DS, Nintendo Wii, Playstation 2, Playstation 3, PSP, Xbox 360, et PC) du nouvel épisode de la série des Harry Potter. Développé par EA Bright Light Studio, Harry Potter Et Le Prince De Sang-Mêlé vous proposera de revenir faire un petit tour à Poudlard afin de donner un coup de main Harry qui semble en avoir bien besoin. Au cours de cette nouvelle aventure, vous découvrirez l'identité du Prince de Sang-Mêlé, vous participerez à des duels de sorciers, vous concocterez des potions en tout genre, avant de mener l'équipe de Quidditch de Gryffondor à la victoire.

« Nous pensons que le jeu Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé va établir un nouveau standard pour les jeux vidéo inspirés de films, » déclare Harvey Elliott, directeur de EA Bright Light Studio au Royaume-Uni, studio qui s'occupe du développement des jeux de la franchise Harry Potter. « En se basant sur les avancées technologiques des précédents jeux de la série, et en se concentrant sur le système de commandes unique offert par la console Wii de Nintendo, l'équipe travaille en étroite collaboration avec les réalisateurs pour créer une expérience de jeu immersive qui capture l'essence même du film. »

« En travaillant avec EA, nous mettons tout en oeuvre pour offrir aux fans l'expérience Harry Potter ultime, un jeu qui capture le scénario du film et son incroyable qualité visuelle, » ajoute Scott Johnson, vice-président du développement commercial chez Warner Bros. Interactive Entertainment. « La fidélité au roman est la marque de fabrique de cette série et Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé offrira aux fans l'expérience la plus authentique jamais proposée par la franchise. »

Enfin, terminons en précisant que la sortie du jeu Harry Potter Et Le Prince De Sang-Mêlé coïncidera avec celle du film prévu pour le 26 novembre prochain.

09:38 Écrit par pgm better game dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/04/2008

le pic rouge

Avec son intrigue et son principe plutôt classiques, Le Pic Rouge devrait ravir les passionnés d'enquêtes policières. Prévoyez quand même votre anorak et vos raquettes. Nous avons pu y jeter un premier coup d'oeil...

Le Pic Rouge
Avant d'évoquer plus précisément de quoi le jeu sera fait, sachez que Le Pic Rouge est l'adaptation d'un roman des frères Arcadi et Boris Strougatski. Dernièrement les oeuvres de ces deux auteurs ont déjà constitué les synopsis des jeux "Hard to be a god" (De par chez nous, le roman s'intitule "Un dieu rebelle") ou, plus important, de S.T.A.L.K.E.R. qui avait pourtant été écrit en 1972. Le roman qui sert de base au Pic Rouge s'intitule "L'Auberge de l'alpiniste mort" ce qui donne déjà une idée assez précise de l'unité de lieu. C'est donc au gré d'une intrigue plus orientée vers le policier que le joueur endossera l'identité de l'inspecteur Glebski, un agent spécialisé dans les délits financiers. Venu se ressourcer dans les Alpes autrichiennes, ce pourfendeur de l'évasion de capitaux va se retrouver impliqué tout d'abord dans des vols sans importance : chaussures, montres, etc.
Aperçu Le Pic Rouge PC - Screenshot 1Il y a des gens qu'on ne dérange pas aisément quand il sont concentrés.

Mais deux événements vont accélérer les choses : une avalanche qui coupera l'hôtel du reste du monde et l'assassinat d'un des clients. Sur le schéma du huis clos qui, d'Agatha Christie au Cluedo, est depuis longtemps une des figures de style les plus classiques du policier, il faudra traverser les quelques 145 décors que recèle le jeu et discuter avec une douzaine de personnages pour répondre à la sempiternelle question : "Qui est le coupable ?". Evidemment, l'ombre du fameux alpiniste mort du titre du roman plane sur toute cette affaire. Parmi les intervenants, le plus marquant sera sans doute possible Alek Snevar, le propriétaire de l'hôtel. Passionné de mécanique et ouvert au fantastique, ce personnage bénéficiera dans la version française d'un doublage assuré par Benoît Allemane, la voix française de Morgan Freeman entre autres. Précisons également que la version française du jeu aura deux fins alternatives qui lui seront spécifiques ce qui portera le nombre total de fins possibles à trois.

Aperçu Le Pic Rouge PC - Screenshot 2Hum... des toilettes hein ? Etrange.

En plus de nous le présenter, le distributeur français Anuman Interactive, nous a remis une version du jeu afin que nous nous forgions un tout premier avis. Pas encore finalisée, celle-ci ne nous a pas permis d'aller bien loin dans la mesure où de nombreuses phrases étaient encore dans la langue d'origine, le russe. Reste que nous pouvons déjà vous affirmer que Le Pic Rouge proposera un éventail plutôt traditionnel de mécaniques de jeu. Qu'il s'agisse d'association d'objets ou de phases plus actives où il faudra maintenir le pointeur dans une zone donnée du décor jusqu'au remplissage d'une jauge affichée à l'écran, les habitués du genre ne pourront pas dire qu'ils se retrouveront en terre inconnue. Bloc-notes qui garde en mémoire les détails de l'intrigue, inventaire où on stocke ses trouvailles, rien ne manque. Tout en n'étant pas subjugué par l'originalité de l'ensemble, nous nous sommes également étonnés de l'étroitesse de certaines zones d'action. Souvent, on ne parvient à déclencher quelque chose qu'en tâtonnant au "p'tit bonheur". Reste que Le Pic Rouge a pour lui un graphisme très soigné. Les décors en 2D et l'architecture générale de l'hôtel favorisent l'exploration, facteur essentiel d'un jeu d'aventure s'il en est. Nous vous reparlerons de tout cela durant un prochain test, Le Pic Rouge étant prévu pour sortir le 29 avril 2008 sur PC.

 


 

Aperçu Le Pic Rouge PC - Screenshot 3 Aperçu Le Pic Rouge PC - Screenshot 4 Aperçu Le Pic Rouge PC - Screenshot 5
Aperçu Le Pic Rouge PC - Screenshot 6 Aperçu Le Pic Rouge PC - Screenshot 7 Aperçu Le Pic Rouge PC - Screenshot 8

14:04 Écrit par pgm better game dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/04/2008

Ferrari Challenge

Marque de légende s'il en est, Ferrari fait baver les amateurs de belles sportives depuis plus d'un demi-siècle d'histoire ponctué par des modèles mythiques mais aux tarifs souvent exorbitants. Aujourd'hui, le rêve s'apprête à devenir beaucoup plus accessible par le biais d'un jeu vidéo. Grâce à Ferrari Challenge, il suffira désormais d'une PlayStation 3 pour vivre toutes les sensations procurées par la conduite des bolides rouges, ou presque.

Ferrari Challenge
En effet, Ferrari Challenge se positionne d'emblée comme une simulation et fait donc le pari de nous faire ressentir le pilotage de manière réaliste, à l'instar de Forza Motorsport 2 sur Xbox 360. Amis débutants, ne fuyez pas immédiatement, car les développeurs de chez Eutechnyx ont tout de même pensé à vous. Ainsi, les néophytes seront pris en main grâce à plusieurs systèmes d'assistance, aussi bien au niveau du freinage que de la stabilité et de la traction. Il est même possible d'afficher sur la piste la trajectoire idéale, une hérésie pour certains, qui s'avère quand même bien pratique le temps de connaître les circuits. Mais c'est une fois les aides progressivement désactivées que Ferrari Challenge révèle tout son sel, en laissant le seul talent du pilote décider de l'issue d'une course.
Aperçu Ferrari Challenge Playstation 3 - Screenshot 63Une 575 GTC virtuelle abîmée, une grande première dans un jeu à licence Ferrari exclusive.

Car un gros travail a été réalisé sur les réactions des voitures. Sur et sous-virage, blocage des roues lors d'un freinage trop appuyé, perte d'adhérence, patinage dû à une accélération trop vive... Toutes les sensations que l'on est en droit d'attendre d'une simulation sont bien présentes. Evidemment, elles varient selon les caractéristiques du véhicule choisi : poids, puissance, transmission... Autant d'éléments qui ont leur influence sur le pilotage. Et niveau véhicules justement, on est plutôt gâtés avec de nombreux modèles prestigieux de la marque au cheval cabré. Si on débute au volant d'une F430 Challenge, on débloquera rapidement d'autres bolides comme la F50, la Daytona, la 360, la Testarossa et bien d'autres encore. Chaque modèle est personnalisable à l'envi grâce à un large choix d'autocollants et de peintures. Mais surtout, et pour la toute première fois dans un jeu vidéo estampillé Ferrari, cette gamme de véhicules est destructible, la Scuderia ayant accepté de voir ses beaux destriers métalliques se faire mettre à mal par les pilotes indélicats. Bon, à vrai dire, la gestion des dégâts laisse encore à désirer. J'y ai mis tout mon coeur, croyez-moi, mais je n'ai pas réussi à transformer ma 575 GTC en une compression de César. Mais les voitures s'esquintent (et se salissent) vraiment, c'est un bon premier pas. Par contre, les dommages ne semblent apparemment pas avoir d'influence sur la conduite, ils ne sont que visuels. Les collisions donnent d'ailleurs toujours lieu à la giclée de pixels qui nous avait déjà choqués lors de notre premier contact avec le jeu en février dernier.

Aperçu Ferrari Challenge Playstation 3 - Screenshot 64Monza, seize F50 en furie, une pluie torrentielle : les conditions pour un exploit sont réunies.

Il faut bien avouer que graphiquement, Ferrari Challenge n'est pas vraiment impressionnant. Gran Turismo 5 Prologue est passé par là... Si les voitures sont tout de même bien modélisées, on ne peut pas en dire autant des environnements. Et le tout est gâché par un aliasing omniprésent. La partie sonore s'en tire mieux, avec des rugissements de moteurs criants de vérité et les tifosi qui mettent l'ambiance dans les tribunes. Mais la grande force de Ferrari Challenge, outre son gameplay réaliste, c'est la richesse de son contenu. En plus de nombreux véhicules proposés, on dispose aussi de seize circuits à parcourir par tout temps dans de nombreux modes de jeu (arcade, défi, challenge...). En fait, il s'agit tout simplement des épreuves officielles des trois vrais championnats Ferrari Challenge. En plus de circuits classiques bien connus des amateurs de Formule 1, comme Silverstone, Spa et Monza, on pourra donc découvrir des pistes moins célèbres mais tout aussi intéressantes : Mont Tremblant, Misano, Infineon ou encore notre Paul Ricard national. Un choix rafraîchissant pour les vieux blasés des jeux de courses. System 3 compte en plus sortir régulièrement des packs ajoutant de nouveaux tracés. Bref, Ferrari Challenge est bien parti pour se faire une petite place chez les passionnés de simulation automobile.

 


 

Aperçu Ferrari Challenge Playstation 3 - Screenshot 65 Aperçu Ferrari Challenge Playstation 3 - Screenshot 66 Aperçu Ferrari Challenge Playstation 3 - Screenshot 67
Aperçu Ferrari Challenge Playstation 3 - Screenshot 68 Aperçu Ferrari Challenge Playstation 3 - Screenshot 69 Aperçu Ferrari Challenge Playstation 3 - Screenshot 70

23:54 Écrit par pgm better game dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |