09/02/2008

conflict denied ops


Cinquième opus de la série Conflict, Denied Ops vous donnera à diriger un couple de soldats très différents et donc parfaitement complémentaires. Hélas, le jeu devrait donner le meilleur de lui-même dans des conditions auxquelles nous n'avons pas eu accès.

Conflict : Denied Ops

 

Aperçu Conflict : Denied Ops Playstation 3 - Screenshot 9Je suis surpuissant les enfants . Les hélicos, moi, je les mange au petit déjeuner.

La campagne solo de Conflict Denied Ops vous proposera de diriger sur différents fronts un binôme de soldats ayant chacun sa spécialité et ses propres capacités. Commençons par le vétéran : Graves. Armé d'un fusil à lunette, il est parfait dans le rôle du sniper qui élimine un à un les adversaires en gardant ses distances. On n’est pas non plus là pour s’attacher… A la fois discret et rapide, il peut également passer au pistolet à silencieux afin de surprendre les ennemis dans les couloirs de leur base. Son antithèse s'appelle Lang. Le jeunot du couple est un grand gaillard qui ne sort jamais sans sa mitrailleuse légère. Il contrebalance sa lenteur et son manque de discrétion dans les déplacements par un regain de points de vie qui font de lui un homme difficile à abattre. Vous l'aurez compris, l'utilisation de ces deux combattants doit se faire de manière stratégique. On envoie Lang en première ligne pour qu'il "dégrossisse" les forces adverses et Graves, positionné en retrait, fignole le boulot en éliminant les ennemis placés hors de portée de la sulfateuse de son compagnon d'armes. Conflict : Denied Ops propose de passer de Lang à Graves (et inversement) d'une simple pression sur l'un des boutons de la manette, action qui génère un sympathique mouvement de caméra qui fait en un instant le trajet de l'un à l'autre en volant pour venir se placer juste derrière le nouveau sélectionné.

Aperçu Conflict : Denied Ops Playstation 3 - Screenshot 10Il est gros ce flingue dis-moi ?

Dès qu'il est "lâché", le soldat qu'on ne contrôle plus se met à faire son boulot tout seul et allume tout ce qui bouge de manière assez efficace. D'ailleurs, on peut optimiser son rendement en donnant quelques ordres au membre du commando normalement dirigé par le logiciel. "Tir de couverture", "Suis-moi", "Poste-toi là" en lui indiquant un endroit précis à l'écran... La liste est assez sommaire mais permet de progresser assez rapidement et en augmentant la sécurité. Justement, la symbiose entre ces deux-là ne se résume pas au principe "Equipe choc – Equipe feu" bien connu des militaires. En cas de coup dur, quand l'un des deux se retrouve au sol à cause d'une indigestion de plomb, son allié a trois minutes en difficulté normale pour le rejoindre et le soigner. Le piège, c'est qu'il faut faire le vide autour de l'endroit concerné car, quand il tient l'injecteur de soin, un soldat devient une proie facile pour ses ennemis. Or, si les deux membres du commando meurent, c'est le Game Over immédiat et le retour au dernier point de sauvegarde. Précisons d'ailleurs que celles-ci sont gérées automatiquement sur la version qui nous occupe ici.

Aperçu Conflict : Denied Ops Playstation 3 - Screenshot 11Ce type est une vraie tête brûlée.

Des deux niveaux auxquels nous avons pu jouer, il se dégage une certaine impression de liberté. On peut aborder les zones où se déroulent les combats de différentes manières. Tout d'abord, il ne faut pas négliger l'utilisation du terrain et du décor. Ceux-ci étant destructibles, on peut par exemple percer un trou dans une planche en tirant dedans puis s'approcher de cette paroi pour viser à travers l'orifice tout en restant à couvert. Attention toutefois : le bois n'arrête pas les balles et quand le personnage est repéré, il peut devenir une cible facile. Sur le même principe, on peut tenter d'atteindre les ennemis qui croient malin de se réfugier derrière une rambarde en bois ou une caisse. Il est également possible de tirer sur des bonbonnes de gaz pour qu'elles explosent et ainsi faire d'une balle un nombre satisfaisant de victimes. Ce raisonnement général de liberté et d'élargissement des options dont dispose le joueur est appuyé dans le jeu par la possibilité de faire évoluer les armes des héros. Ainsi Graves voit-il son fusil de précision hériter d'une caméra qui lui permet de jeter un coup d'oeil par-dessus un obstacle sans se découvrir. Son arme de prédilection sera couplée avec un fusil à pompe dévastateur à courte distance et donc idéal pour les combats en intérieur. Quant à Lang, c'est un lance-grenades qui s'ajoutera à sa mitrailleuse pas toujours aussi précise qu'on pourrait le souhaiter. Les grenades deviennent donc un bon moyen de faire le vide quand un ennemi est trop loin pour être touché à coup sûr. De plus, Graves et Lang tomberont de loin en loin sur des véhicules qui leur permettront de progresser plus rapidement et à l'abri d'une carapace de métal comme celle du blindé léger que nous avons pu diriger durant notre essai. Le rythme de Conflict : Denied Ops est donc appelé à se modifier en cours de partie ce qui devrait en accroître l'intérêt général. En résumé, qu'on soit un accro à la stratégie prudente ou à l'action exacerbée, ce nouveau titre de la série des Conflict possède un potentiel qui pourrait lui permettre de ratisser large et de séduire de nombreux joueurs.

Aperçu Conflict : Denied Ops Playstation 3 - Screenshot 12Une mission de nuit, en pleine forêt... Ni plus, ni moins.

Au chapitre des grands absents de cette première prise en main, nous citerons donc de prime abord cette fameuse coopération dont l'absence nous aura bien frustrés. Ainsi, que ce soit en ligne ou en partageant un même écran, deux joueurs pourront se retrouver côte à côte et opérer de manière plus simple par rapport au mode solo qui exige qu'on passe constamment d'un soldat à l'autre. Comme ce titre a été conçu pour être utilisé de cette manière, les deux connectés profiteront exactement des mêmes séquences cinématiques et d'armes identiques à celles qui sont disponibles dans le mode solo. Les développeurs ont également prévu des interventions à la demande de renforts ayant la forme d'hélicoptères Apache ou de chasseurs-bombardiers F-22 Raptor. Cette option viendra bien entendu renforcer le côté stratégique du jeu. Nous avons hâte de voir ce que Conflict : Denied Ops aura à proposer dans sa version finale. Celle-ci devrait être testée par nos soins un peu avant sa sortie sur PS3, Xbox 360 et PC prévue pour le 15 février 2008 sur la page des test

22:09 Écrit par pgm better game dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.