30/04/2008

prototype

Éloignez les enfants et les âmes sensibles, Alex Mercer débarque. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il a des manières de table qui pourraient vous dégoûter à vie des spaghettis bolognaises ce qui serait bien dommage.

Prototype
Il va falloir faire une petite place au Panthéon des héros du jeu vidéo pour y accueillir prochainement un nouvel occupant. En effet, Alex Mercer, personnage principal de Prototype, parviendra sans aucun doute à frapper les esprits de ceux qui s'adonneront à ce jeu d'action à la troisième personne et devrait atteindre rapidement une notoriété qui n'aura rien à envier à celle de Sam Fisher, Dante et consorts. Attention cependant, Sieur Mercer n'est pas l'un de ces héros qui lavent plus blanc et défendent la veuve et l'orphelin selon des règles implicites de fair-play et de respect de ses ennemis ainsi que des passants innocents. Non, c'est un anti-héros pur jus qui considère que la fin justifie les moyens, même si lesdits moyens passent par la mise en pièce de civils sans défense. Ça ne rigole pas. Prototype se déroule dans un New York très contemporain et fidèlement retranscrit. Le scénario imagine qu'une épidémie déferle sur la ville. Symbolisée par une vapeur rouge, elle transforme peu à peu les habitants en succédanés de zombis comme on les aime : très putrides, très forts et très stupides mais surtout très nombreux. Voilà pour un pan de l'adversité qu'affrontera le joueur de Prototype. A cela s'ajoute l'armée, bien décidée à ramener le calme dans la ville et se donnant les moyens de sa politique. Les soldats sont armés jusqu'aux dents et ils tirent sur tout ce qui n'obtempère pas. De plus, il sont soutenus par des escouades d'hélicoptères de combat et des blindés. Toutes ces forces militaires représentent l'autre groupe ennemi.
Aperçu Prototype Playstation 3 - Screenshot 7Alex et son bras bolognaise ne vont pas se laisser tanner par un petit char d'assaut.

Et devinez qui on trouve au beau milieu pour compléter le tryptique ? Alex Mercer, effectivement. Lui s'est réveillé un matin dans une ruelle de la grande ville et il n'a depuis lors plus qu'un but : retrouver la mémoire et découvrir d'où lui viennent ses pouvoirs formidables qui le hissent au-dessus du reste de l'Humanité, aussi bien au sens propre qu'au figuré. Jugez plutôt : il peut courir sur la façade d'un immeuble et atteindre ainsi le toit des plus hauts buildings. Il peut, à l'inverse, s'élancer dans le vide, quelle que soit la hauteur apparemment, et atterrir sans encombre pour lui. Pour le macadam à l'endroit de l'impact, par contre, c'est une autre histoire. En gérant convenablement ses sauts, le joueur pourra même redonner une implusion et partir dans un vol plané permettant à Alex de rejoindre des endroits éloignés. Mais ZE particularité de ce personnage, est de pouvoir absorber le corps de ceux qui vivent autour de lui. Oui, vous avez bien lu. Et, en plus d'en faire un personnage tout à coup nettement moins sympathique qu'on aurait pu l'imaginer, croyez-nous quand on vous dit que cette phase ne donne pas vraiment dans le conte pour enfant. En général, il s'empare de sa proie, la tabasse jusqu'à la tuer et dès lors des filaments noirs sortent de son corps pour se planter dans le cadavre et le faire entrer dans Mercer. Si les visions qui vous viennent à la lecture de ces quelques lignes vous semblent un rien effrayantes, attendez de les voir accompagnées des bruitages de chairs maltraitées... C'est quand même un peu gore. Pour citer une pub bien connue histoire de détendre un peu l'atmosphère : "Mais pourquoi est-il aussi méchant ?".

Aperçu Prototype Playstation 3 - Screenshot 8Le moins que l'on puisse dire c'est que le chaos va vite régner en ville.

Tout simplement parce que, comme nous le disions plus haut, Mercer veut faire la lumière sur ses origines. Or, l'opération d'assimilation qu'il exécute d'une simple pression d'un bouton de la manette dès que le besoin s'en fait sentir lui permet d'assimiler l'ADN de ses victimes, leur masse corporelle mais aussi leur mémoire. Et le jeu suivant un scénario mené dans les règles de l'art, le but des missions qui seront proposées tiendra à assimiler certaines personnes bien déterminées qui connaissent une partie du passé d'Alex Mercer. Mais bon, dites-vous bien que si vous passerez beaucoup de temps à fusionner avec votre prochain, ce sera essentiellement pour regagner de la santé ou lui voler son apparence. Précisons qu'il existe deux manières diamétralement opposées de réussir vos missions dans Prototype. Soit vous y allez franchement en mettant la ville à feu et à sang et en lançant des voitures sur vos adversaires quand vous ne les coupez pas en deux. Soit vous absorbez un quidam, vous vous transformez pour lui emprunter ses traits dans une ruelle déserte puis vous pousuivez votre progression au grand étonnement de vos ennemis persuadés de vous avoir perdu. Et c'est pour cela qu'il vaut mieux mener la métamorphose une fois que vous serez seul. Sinon, les adversaires pourraient vous voir et continuer à vous courir après. Cette deuxième tactique peut être intéressante quand, comme nous en avons eu la démonstration, vous prenez l'apparence d'un commandant de l'armée. En tant que chef, vous pourrez alors ordonner une attaque aérienne sur un tank qui vous bouche le passage ou, plus simplement, représente un trop grand danger pour vous.

Aperçu Prototype Playstation 3 - Screenshot 9I know Kung Fu...

Même sans avoir recours aux avantages que lui confère son mimétisme, Alex Mercer est loin d'être démuni. En tout, Prototype proposera plus de 150 mouvements et pouvoirs à débloquer. Par exemple, à condition qu'il ait absorbé suffisamment de masse corporelle, le personnage peut se recouvrir d'une épaisse carapace. Il sera également capable de se rendre furtif ou, plus efficace mais plus coûteux en énergie donc plus limité dans le temps, carrément invisible. D'autres pouvoirs sont infiniment plus offensifs comme les griffes géantes que Mercer peut faire pousser au bout de ses mains. Non seulement celles-ci sont-elles redoutables au corps-à-corps mais, quand Mercer plante ses mains dans le sol, il peut les faire ressurgir à quelques mètres de là, pour empaler ses ennemis. Niveau pouvoir, on pourrait également citer la capacité d'allonger ses bras pour frapper des adversaires encore éloignés ou de passer en vision infrarouge pour les niveaux de nuit. Tout cela s'inscrit parfaitement dans la très grande liberté d'action sur laquelle repose le jeu. Il n'y a pas de niveaux, pas de zones fermées. Des le début, on peut aller n'importe où dans Manhattan. Mercer peut également s'emparer de n'importe quel véhicule. Et reconnaissons qu'il est bien pratique, quand on est attaqué par un hélicoptère Apache, de sauter dessus, d'entrer dans le cockpit, d'assimiler les deux loustics qui se croyaient bien à l'abri dans leur libellule et d'utiliser l'appareil pour éliminer tous ceux qui tenteraient de nous empêcher d'atteindre notre objectif. Moralement discutable, mais pratique.

Aperçu Prototype Playstation 3 - Screenshot 10Puisque je vous dis que I know Kung Fu

Nous conclurons en disant que le contenu et le traitement de Prototype devrait satisfaire même les plus exigeants d'entre nous. La seule critique qu'on serait tenté d'émettre, c'est que la version Xbox 360 que nous avons pu voir durant le grand raout organisé par Sierra n'était pas parfaite au niveau graphique. Certaines collisions nous ont semblé perfectibles et une meilleure gestion des lumières permettrait sans doute à ce titre très attendu de se hisser au niveau des pointures de la production actuelle. Toutefois, nous sommes certains que ces petites remarques n'auront plus lieu d'être au moment du lancement prévu pour la fin de l'année sur 360, donc, mais aussi sur PS3 et PC.

 


 

Aperçu Prototype Playstation 3 - Screenshot 11 Aperçu Prototype Playstation 3 - Screenshot 12 Aperçu Prototype Playstation 3 - Screenshot 13

08:44 Écrit par pgm better game dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.