14/02/2008

joyeux saint-valentin a tous ( jeux amour )

joyeux saint valentin a tous jespere que vous avez trouver votre valentin ou valentine moi oui mais je peu pas en profiter lol allez a plus et mercie de votre fidelite

pgm better game

14:49 Écrit par pgm better game dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/02/2008

saints row 2

On parle beaucoup de GTA IV mais on a tendance à oublier qu'un concurrent direct du jeu de Rockstar se prépare à débarquer cette année sur Xbox 360 et PS3. Saints Row 2 inclura quelques nouveautés croustillantes comme un mode coopératif, un système de prises d'otages ainsi que la présence de bateaux et de véhicules volants (sans plus de précisions... Hélicos ? Avions ?). Voici donc les premiers visuels du jeu. Techniquement, tout ça semble très au point.

gros paln sur les image ici

Premières images de Saints Row 2 Premières images de Saints Row 2  Premières images de Saints Row 2

 

18:15 Écrit par pgm better game dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/02/2008

mass effect

Mass Effect

On trouve sur le site TradingMarkets un communiqué annonçant l’arrivée en mai de la version PC de Mass Effect, l’excellent RPG de Bioware. Cette adaptation réserve quelques améliorations dont évidemment une résolution plus élevée, des contrôles optimisés pour le PC avec possibilité de remapper les touches notamment en créant des raccourcis pour les combats. Ceux qui ont pu s’essayer à la version Xbox 360 du titre ne seront également pas surpris d’apprendre que l’inventaire devrait être repensé. En voilà une idée qu’elle est bonne.

Mass Effect Xbox 360 Mass Effect Xbox 360 Mass Effect Xbox 360 
Mass Effect Xbox 360   Mass Effect Xbox 360   Mass Effect Xbox 360 
Mass Effect Xbox 360         Mass Effect Xbox 360 

19:55 Écrit par pgm better game dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/02/2008

gta 4 pour les impatient (5 new video )

Grand Theft Auto IV

Dans sa grande mansuétude, Rockstar pense à tous les fans au bord de la crise, qui trépignent d'impatience en attendant la date fatidique du 29 avril qui les verra s'enfermer dans leur chambre pour des semaines de nuits blanches, s'alimentant de temps à autre d'une demi-pizza froide de la veille tel un WoW-addict en phase terminale. Bref, Rockstar pense à eux, en diffusant non pas une ni deux mais bien cinq vidéos de Grand Theft Auto IV. Accrochez-vous, c'est parti ! On commence avec trois personnages : Vlad Glebov, Roman Bellic et Manny Escuelo. On poursuit avec un lieu de débauche, le pub Steinway Beer Garden, et on termine avec un petit message publicitaire humoristique de l'opérateur téléphonique Whiz Communication.

Aperçu Grand Theft Auto IV Xbox 360 - Screenshot 71 Aperçu Grand Theft Auto IV Xbox 360 - Screenshot 72 Aperçu Grand Theft Auto IV Xbox 360 - Screenshot 73 
Aperçu Grand Theft Auto IV Xbox 360 - Screenshot 74 Aperçu Grand Theft Auto IV Xbox 360 - Screenshot 75 Aperçu Grand Theft Auto IV Xbox 360 - Screenshot 76 

18:27 Écrit par pgm better game dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/02/2008

hit parade du jeux video

PC

The Orange Box PC
1.The Orange Box

Note : 18.4

2.Bioshock

Note : 18.3

3.Company Of Heroes : Opposing Fronts

Note : 18.2

4.Team Fortress 2

Note : 17.9

5.Crysis

Note : 17.7

Playstation 3

The Orange Box Playstation 3
1.The Orange Box

Note : 18.5

2.Guitar Hero III : Legends Of Rock

Note : 18.0

3.Assassin's Creed

Note : 17.6

4.NBA Live 08

Note : 17.5

nouveauté5.Devil May Cry 4

Note : 17.5

Wii

Super Mario Galaxy Wii
1.Super Mario Galaxy

Note : 18.6

2.Guitar Hero III : Legends Of Rock

Note : 18.2

3.Metroid Prime 3 : Corruption

Note : 17.5

en hausse4.Zack & Wiki : Le Tresor De Barbaros

Note : 16.9

en baisse5.Super Paper Mario

Note : 16.8

Xbox 360

Bioshock Xbox 360
1.Bioshock

Note : 18.9

2.The Orange Box

Note : 18.4

3.Mass Effect

Note : 18.2

4.Assassin's Creed

Note : 17.8

5.Guitar Hero III : Legends Of Rock

Note : 17.6

13:49 Écrit par pgm better game dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/02/2008

conflict denied ops


Cinquième opus de la série Conflict, Denied Ops vous donnera à diriger un couple de soldats très différents et donc parfaitement complémentaires. Hélas, le jeu devrait donner le meilleur de lui-même dans des conditions auxquelles nous n'avons pas eu accès.

Conflict : Denied Ops

 

Aperçu Conflict : Denied Ops Playstation 3 - Screenshot 9Je suis surpuissant les enfants . Les hélicos, moi, je les mange au petit déjeuner.

La campagne solo de Conflict Denied Ops vous proposera de diriger sur différents fronts un binôme de soldats ayant chacun sa spécialité et ses propres capacités. Commençons par le vétéran : Graves. Armé d'un fusil à lunette, il est parfait dans le rôle du sniper qui élimine un à un les adversaires en gardant ses distances. On n’est pas non plus là pour s’attacher… A la fois discret et rapide, il peut également passer au pistolet à silencieux afin de surprendre les ennemis dans les couloirs de leur base. Son antithèse s'appelle Lang. Le jeunot du couple est un grand gaillard qui ne sort jamais sans sa mitrailleuse légère. Il contrebalance sa lenteur et son manque de discrétion dans les déplacements par un regain de points de vie qui font de lui un homme difficile à abattre. Vous l'aurez compris, l'utilisation de ces deux combattants doit se faire de manière stratégique. On envoie Lang en première ligne pour qu'il "dégrossisse" les forces adverses et Graves, positionné en retrait, fignole le boulot en éliminant les ennemis placés hors de portée de la sulfateuse de son compagnon d'armes. Conflict : Denied Ops propose de passer de Lang à Graves (et inversement) d'une simple pression sur l'un des boutons de la manette, action qui génère un sympathique mouvement de caméra qui fait en un instant le trajet de l'un à l'autre en volant pour venir se placer juste derrière le nouveau sélectionné.

Aperçu Conflict : Denied Ops Playstation 3 - Screenshot 10Il est gros ce flingue dis-moi ?

Dès qu'il est "lâché", le soldat qu'on ne contrôle plus se met à faire son boulot tout seul et allume tout ce qui bouge de manière assez efficace. D'ailleurs, on peut optimiser son rendement en donnant quelques ordres au membre du commando normalement dirigé par le logiciel. "Tir de couverture", "Suis-moi", "Poste-toi là" en lui indiquant un endroit précis à l'écran... La liste est assez sommaire mais permet de progresser assez rapidement et en augmentant la sécurité. Justement, la symbiose entre ces deux-là ne se résume pas au principe "Equipe choc – Equipe feu" bien connu des militaires. En cas de coup dur, quand l'un des deux se retrouve au sol à cause d'une indigestion de plomb, son allié a trois minutes en difficulté normale pour le rejoindre et le soigner. Le piège, c'est qu'il faut faire le vide autour de l'endroit concerné car, quand il tient l'injecteur de soin, un soldat devient une proie facile pour ses ennemis. Or, si les deux membres du commando meurent, c'est le Game Over immédiat et le retour au dernier point de sauvegarde. Précisons d'ailleurs que celles-ci sont gérées automatiquement sur la version qui nous occupe ici.

Aperçu Conflict : Denied Ops Playstation 3 - Screenshot 11Ce type est une vraie tête brûlée.

Des deux niveaux auxquels nous avons pu jouer, il se dégage une certaine impression de liberté. On peut aborder les zones où se déroulent les combats de différentes manières. Tout d'abord, il ne faut pas négliger l'utilisation du terrain et du décor. Ceux-ci étant destructibles, on peut par exemple percer un trou dans une planche en tirant dedans puis s'approcher de cette paroi pour viser à travers l'orifice tout en restant à couvert. Attention toutefois : le bois n'arrête pas les balles et quand le personnage est repéré, il peut devenir une cible facile. Sur le même principe, on peut tenter d'atteindre les ennemis qui croient malin de se réfugier derrière une rambarde en bois ou une caisse. Il est également possible de tirer sur des bonbonnes de gaz pour qu'elles explosent et ainsi faire d'une balle un nombre satisfaisant de victimes. Ce raisonnement général de liberté et d'élargissement des options dont dispose le joueur est appuyé dans le jeu par la possibilité de faire évoluer les armes des héros. Ainsi Graves voit-il son fusil de précision hériter d'une caméra qui lui permet de jeter un coup d'oeil par-dessus un obstacle sans se découvrir. Son arme de prédilection sera couplée avec un fusil à pompe dévastateur à courte distance et donc idéal pour les combats en intérieur. Quant à Lang, c'est un lance-grenades qui s'ajoutera à sa mitrailleuse pas toujours aussi précise qu'on pourrait le souhaiter. Les grenades deviennent donc un bon moyen de faire le vide quand un ennemi est trop loin pour être touché à coup sûr. De plus, Graves et Lang tomberont de loin en loin sur des véhicules qui leur permettront de progresser plus rapidement et à l'abri d'une carapace de métal comme celle du blindé léger que nous avons pu diriger durant notre essai. Le rythme de Conflict : Denied Ops est donc appelé à se modifier en cours de partie ce qui devrait en accroître l'intérêt général. En résumé, qu'on soit un accro à la stratégie prudente ou à l'action exacerbée, ce nouveau titre de la série des Conflict possède un potentiel qui pourrait lui permettre de ratisser large et de séduire de nombreux joueurs.

Aperçu Conflict : Denied Ops Playstation 3 - Screenshot 12Une mission de nuit, en pleine forêt... Ni plus, ni moins.

Au chapitre des grands absents de cette première prise en main, nous citerons donc de prime abord cette fameuse coopération dont l'absence nous aura bien frustrés. Ainsi, que ce soit en ligne ou en partageant un même écran, deux joueurs pourront se retrouver côte à côte et opérer de manière plus simple par rapport au mode solo qui exige qu'on passe constamment d'un soldat à l'autre. Comme ce titre a été conçu pour être utilisé de cette manière, les deux connectés profiteront exactement des mêmes séquences cinématiques et d'armes identiques à celles qui sont disponibles dans le mode solo. Les développeurs ont également prévu des interventions à la demande de renforts ayant la forme d'hélicoptères Apache ou de chasseurs-bombardiers F-22 Raptor. Cette option viendra bien entendu renforcer le côté stratégique du jeu. Nous avons hâte de voir ce que Conflict : Denied Ops aura à proposer dans sa version finale. Celle-ci devrait être testée par nos soins un peu avant sa sortie sur PS3, Xbox 360 et PC prévue pour le 15 février 2008 sur la page des test

22:09 Écrit par pgm better game dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/02/2008

The club

 

The Club

Les "Third Person Shooter" ont le vent en poupe, mais comment se faire une place à l’ombre de géants tels que Gears of War ou Uncharted Drake’s Fortune ? A défaut de budget pharaonique, Bizarre mise sur l’originalité.

Plus connu pour sa maîtrise des sports

automobiles ou des petits titres d’arcade hypnotisants que pour sa triste tentative dans les jeux de tir avec Fur Fighter, Bizarre Creations surprend en se lançant dans le TPS. Mais à y regarder de plus près, The Club partage beaucoup avec… Project Gotham Racing.

 

Tuer plus pour gagner plus


L’analogie peut sembler étrange (non, je n’ai rien bu !) mais s’impose d’elle-même dès les premières minutes de jeu. Ici, point de longs niveaux à explorer ou de système de couverture à la mode. Chaque épreuve consiste en un circuit extrêmement bref, avec des règles variables (réaliser plusieurs tours, temps limité, périmètre à défendre, etc.) comportant un élément commun : le score. Vous devez atteindre un objectif minimum et le seul moyen d’y parvenir est, non seulement de tuer avec style (roulade, saut, demi tour, tir à la tête, etc.), mais en plus de réaliser des combos. A chaque fois que vous éliminez un adversaire (ou que vous touchez une pancarte spéciale), un petit compteur se met en marche et vous laisse quelques secondes pour trouver une autre victime (ou une pancarte). Si vous y parvenez, votre multiplicateur de score s’envole, sinon, il s’écroule.

 

Par coeur


Cela implique de courir comme un dératé entre chaque ennemi, bien sûr, mais aussi de connaître et retenir leur emplacement. Car à l’instar d’un jeu de course dont vous parcourez inlassablement les chicanes pour apprendre le tracé, vous arpenterez encore et encore les couloirs de chaque arène, gravant l’endroit exact où apparaissent vos cibles. Ce n’est qu’en élaborant une "trajectoire parfaite" permettant de quasiment lier l’intégralité des kills, que vous parviendrez à surpasser les meilleurs scores.
Si l’on adhère au concept et à son inhérente répétitivité, The Club est un pur bonheur. Chaque épreuve est un concentré de fun et d’adrénaline. Accroché au pad, on trace comme un dératé jusqu’à sa prochaine proie que l’on dégomme d’un tir précis avant de repartir de plus belle, pressé par le clic-clic-clic stressant du chronomètre. Mais la formule manque de souffle.


 

Huit, ça ne me suffit pas


Malgré les huit personnages disposant de caractéristiques (vitesse, force, endurance) spécifiques et les huit environnements (manoir, prison, bunker, navire, ruelles de Venise…) offrant des conditions distinctes, l’action ne se renouvelle pas vraiment. Au-delà des classements online de scores, relativement motivants, on se tourne du coup vers le Multi, or The Club s’y montre un peu trop classique.
Le système de combos n’y a plus sa place, ce qui se comprend avec seulement 8 joueurs possibles, mais du coup, l’action perd beaucoup en frénésie. De plus, si les modes de jeu s’avèrent variés et certains plutôt intéressants, l’aspect labyrinthique des arènes comme la présence de goulots d’étranglement (inévitablement couverts par un enfoiré-de-sniper-qui-campe) posent problème.
The Club n’en demeure pas moins un tire original et défoulant auquel tous les accros du high score devraient jeter un œil, mais en gardant à l’esprit qu’ils n’y passeront pas des semaines entières.

21:47 Écrit par pgm better game dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |